Intégration de la gestion des bénéfices dans la traçabilité des exigences : un outil pour suivre et contrôler l’évolution des bénéfices

Chercheure responsable : Alejandro Romero

L’objectif de ce projet de recherche est (i) de construire un outil de traçabilité pour suivre les bénéfices et leur lien avec les exigences des projets ; et (ii) d’analyser l’impact de l’évolution des bénéfices et celle des exigences sur la gestion de bénéfices.

La gestion des bénéfices permet aux organisations de gérer leurs programmes et leurs projets pour créer de la valeur en échange de l’investissement consenti (Glynne, 2007). Il existe différentes méthodologies pour appliquer la gestion des bénéfices, mais toutes comprennent la mise en place du cycle Plan-Do-Check-Act (PDCA) (Nogeste et Walker, 2005).  Selon Ward et Griffiths (2006), ce cycle n’est pas linéaire. Les organisations doivent surveiller les risques et les problèmes pouvant entraver la réalisation des bénéfices; elles doivent donc mettre à jour leur plan d’action. Il est également possible que, lors de l’exécution des projets, d’autres bénéfices soient identifiés. Bradley (2006) et Payne (2007) encouragent une approche dynamique pour gérer les bénéfices. Ils considèrent que les organisations doivent être proactives pour assurer la création de la valeur puisque les bénéfices évoluent lors de l’exécution des programmes et des projets.  Par contre, très peu d’organisations ont été capables d’adopter ce type de pratique (Bresse, 2014).

Figure1 relation bénéfices projets exigences"

Ce même problème peut être visualisé dans la définition des bénéfices. Selon Daniel et Ward (2006), un bénéfice est un avantage mesurable détenue par un groupe de parties prenantes, engagées dans un changement. Cette définition suggère que les parties prenantes ont la responsabilité de définir les bénéfices recherchés suite à un investissement. Ayuso (2006) constate que les parties prenantes peuvent établir des bénéfices qui peuvent évoluer dans le temps selon leur environnement : les gestionnaires des programmes et des projets doivent ainsi être capables de capter ces changements pour les refléter dans la stratégie de réalisation de bénéfices.

Mais, comment les organisations peuvent-elles suivre l’évolution des bénéfices ? Reiss (2000) constate que les bénéfices ont une relation indirecte avec les projets. Les livrables d’un projet en combinaison avec les autres projets rendent possible la réalisation des bénéfices (voir figure 1). Une piste possible serait d’analyser la relation entre les bénéfices et les livrables du projet et, plus spécifiquement, la relation avec les exigences. Les exigences sont également définies par les parties prenantes et elles peuvent évoluer dans le temps. La traçabilité est un outil ayant été adopter pour suivre l’évolution des exigences. Elle permet de maintenir la concordance entre les objectifs du projet en lien avec les exigences des parties prenantes. Quel est le lien entre les bénéfices et les exigences du projet ? Est-il possible de construire un outil de traçabilité à partir des bénéfices vers les exigences du projet  ?