Capacités dynamiques et options réelles : Processus substantifs et méta-processus dans les firmes orientées projets

Chercheur responsable : Seghei Floricel
Co-chercheures : Skander Ben Abdallah, Yvan Petit

Cette recherche vise à mieux comprendre l’établissement et le maintien de l’avantage compétitif des entreprises dans un contexte dynamique en combinant la perspective des capacités dynamiques avec la théorie des options réelles.

Le concept des capacités dynamiques contribue significativement à l’investigation des sources d’avantages compétitifs des firmes dans un environnement changeant et incertain. Essentiellement, les capacités dynamiques constituent un ensemble de routines organisationnelles qui permettent l’allocation des ressources et l’acroissement de l’innovation suite à des changements dans l’environnement concurrentiel de la firme (Zolo et Winter, 2002). De telles routines peuvent être incorporées dans divers processus organisationnels tels les processus de développement de nouveaux produits, de prise de décision stratégique et d’alliance. De ce point de vue, la notion de capacités dynamiques  a été appliquée à la gestion de projet, et plus particulièrement à la gestion de portefeuille de projet (Floricel et Ibanescu, 2008). Cependant, elle a rarement été appliquée aux processus de gestion de projets individuels. En vue de combler cette lacune, nous mobiliserons la théorie des options réelles, généralement utilisée pour évaluer les opportunités d’affaire sous conditions d’incertitude. En s’appuyant sur les capacités dynamiques et les options réelles, cette recherche cherche donc à clarifier certains aspects de l’environnement concurrentiel des firmes orientées projets dans un contexte changeant et incertain et ce, au niveau du projet et du portefeuille de projets.