Catégorie : Nouvelles

Webinaire présenté aux membres du CRHA : « Compétence clé et atout en ressources humaines : la gestion de projet! ».

Voici la documentation partagée lors du webinaire. Pour visionner l’enregistrement du webinaire, suivez les étapes suivantes :

  1. Cliquez sur le lien suivant : https://crha.sviesolutions.com/webinaire/y4y8e2hhx7ss.
  2. Dans la fenêtre qui s’ouvre, choisissez « Je suis un invité », entrez votre prénom et votre nom, puis cliquez sur le bouton « Accéder ».
  3. Si un pop-up vous demande d’autoriser Adobe Flash Player, cliquez sur « Autoriser ».
  4. Cliquez maintenant sur le bouton « Démarrer la lecture ».

Megaprojects Workshop: Theory Meets Practice, 13 et 14 juin 2019.

L’Université du Québec à Montréal et ses principaux partenaires ont le plaisir de convier les étudiant(e)s gratuitement à l’International Megaprojects Workshop: Theory Meets Practice, 13 et 14 juin 2019.

Pour bénéficier de l’entrée gratuite, merci de faire parvenir votre nom, prénom, nom du programme et l’université d’attache par courriel à l’adresse suivante :

megaproject.students2019@gmail.com

Pour plus d’infos, visitez le site de l’évènement :

https://sites.grenadine.uqam.ca/sites/megaprojectworskhop/fr/megaprojectworkshop

NB: L’entrée gratuite ne donne pas droit aux PDU et ne comprend pas: l’accès au café & lunch, ainsi qu’à la soirée de Gala.

CONFÉRENCE SUR L’INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE AU CŒUR DE LA PERFORMANCE ORGANISATIONNELLE

La Chaire de gestion de projet a reçu Vanessa Monties, PhD. ,enseignante-chercheuse en comportement organisationnel et management à l’INSEEC; Lisa Bellinghausen, PhD., conférencière et chercheuse à l’EMLyon Business School et Anna Komkova, psychologue du travail et psychothérapeute pour une conférence attendue sur le processus émotionnellement intelligent en 7 étapes.

Pour avoir un aperçu de sa conférence, consultez leur présentation ici : Conférence de V,. Monties, L. Bellinghausen et A. Komkova.

Pour en savoir plus, voici le résumé de la conférence :

Notre environnement est de plus en plus complexe et incertain. Le changement est permanent. Un tel contexte est source de tension constante pour les individus et les groupes. En effet, l’émotion est au cœur du processus d’adaptation et d’épanouissement du leader du 21e siècle. C’est l’unité de décodage du fonctionnement psychique et relationnel de la personne, le catalyseur de l’engagement individuel, de la créativité et de l’innovation, de la cohésion et des processus de décisions audacieuses et payantes. L’IE intervient également dans la qualité des interactions en développant une conscience plus fine de soi et des autres et également dans la gestion de l’interculturel.

Venez découvrir le processus émotionnellement intelligent en 7 étapes. L’objectif de cette conférence est de partager et de promouvoir les pratiques de l’intelligence émotionnelle, en vue d’humaniser l’entreprise et de développer la performance par le bienêtre. Le modèle que nous proposons est un modèle pur, intégratif et holistique, qui évalue une capacité en prenant en compte la globalité du processus émotionnellement intelligent.

Article publié dans 2019

CONFÉRENCE SUR LES “COBOTS” ET L’AVENIR DE LA FABRICATION

La Chaire de gestion de projet recevra F. Xavier Olleros, professeur au Département de management et technologie à l’ESG, pour une conférence sur l’impossibilité de relation humain-machine à la chaine de montage.

Pour avoir un aperçu de sa conférence, consultez leur présentation ici : Conférence de F.X. Olleros

Pour en savoir plus, voici le résumé de la conférence :

Les robots collaboratifs -collaborative robots, ou cobots, en anglais- capables de partager des tâches de fabrication avec des humains de façon fluide, sont souvent proposés comme l’avenir des usines. Dans cette conférence, je vais montrer qu’une telle symbiose humain-machine à la chaine de montage ne peut pas durer longtemps, compte tenu de plusieurs facteurs qui tendent à accélérer l’automatisation des usines. L’arrivée de machines plus performantes nous permettra surement de créer de nouveaux emplois, y compris à l’usine, mais pas sur la chaine de montage.

Article publié dans 2019

CONFÉRENCE SUR LA GESTION STRATÉGIQUE : RÔLE POUR LA DRH, LES BUREAUX DE PROJET ET LES CHEFS DE PROJETS

La Chaire de gestion de projet recevra Ewan Oiry, professeur au Département de management et technologie à l’ESG, pour une conférence sur la complexité des rôles pour la DRH, les bureaux de projet et les chefs de projets dans la gestion stratégique.

Pour avoir un aperçu de sa conférence, consultez leur présentation ici : Conférence de E. Oiry

Pour en savoir plus, voici le résumé de la conférence :

Le succès des projets repose, en particulier, sur les compétences des individus et des équipes qui les réalisent. Dans la littérature comme dans la plupart des entreprises organisées par projet, l’évaluation, la gestion et le développement de ces compétences souffrent toutefois d’une certaine ambigüité. Trois acteurs (les chefs de projet, les bureaux de projet et les DRH) interviennent dans la gestion de ces compétences. Ils le font selon des perspectives et avec des objectifs très différents. Pourtant la répartition des rôles entre ces trois acteurs est rarement claire. À partir de l’étude du cas d’une entreprise de haute technologie, cet article analyse cette situation en détail et fait des propositions concrètes quant au mode d’organisation de cette gestion des compétences dans les projets.

Article publié dans 2019

CONFÉRENCE : BLOCKCHAIN TECHNOLOGIES: WHAT, WHY AND WHY NOT .

Dans le cadre d’un Colloque « People, Process & Results » organisé par Marie-Douce Primeau, la Chaire de gestion de projet a reçu Régis Barondeau, professeur au Département de management et technologie à l’ESG, pour une conférence attendue sur Le Block Chain.

Pour avoir un aperçu de sa conférence, consultez leur présentation ici : Conférence de R. Barondeau

Pour en savoir plus, voici le résumé de la conférence:  

Blockchain technologies have been the subject of much debate. Speeches range from total rejection to blind adoption. In this conference we will explain what is a blockchain network beyond crypto-currencies. We will explain why and when you should use them. Finally, we will explore the limits of these technologies that seek to create trust through code.

CONFÉRENCE SUR LE DESIGN ORGANISATIONNEL

Dans le cadre d’un Colloque « People, Process & Results » organisé par Marie-Douce Primeau, la Chaire de gestion de projet a reçu Monique Aubry, professeure au Département de management et technologie à l’ESG, pour une conférence attendue sur  la compréhension des nouveaux mécanismes de gouvernance mis en place de manière à mener à bien leur projet.

Pour avoir un aperçu de sa conférence, consultez leur présentation ici : Conférence de M. Aubry

Pour en savoir plus, voici le résumé de la conférence :

This presentation is built on our last paper published in the International Journal of Project Management in 2018. The impetus for this study was the multiple calls from professionals experimenting difficulties on organizing for the delivery of multiple competing projects. The idea behind the paper is to bring the discourse on project management offices (PMO) at the organization level taking altogether the social and contextual dimensions surrounding this entity. This approach to the study of PMO goes away from a usual static and normative approach on PMO. This study looks at three cases in the health care sector, each one going through a major organizational project of transformation. It tells the story of how they organize the work and the governance mechanisms in a way to deliver their project successfully.

Article publié dans 2019

Sujets de recherche avec possibilité de bourse

Les sujets proposés sont menés pour la plupart en collaboration avec les partenaires de la chaire en gestion. La recherche sur ces sujets donne lieu à des bourses aux étudiants.

Si vous êtes intéressés veuillez contacter : chairegp@uqam.ca

Sujet 1 : complémentarités et/ou substitution des pratiques de gestion des projets

Comment des combinaisons de pratiques de gestion des projets peuvent conduire la performance des projets par complémentarité et/ou substitution. Quelles sont les configurations de pratiques les plus performantes selon le contexte dans lequel s’inscrit le projet.

Détails de la problématique : Les études en gestion ont démontré la pertinence des complémentarités et des configurations dans les problématiques de gestion. En d’autres termes, lorsqu’elles sont configurées d’une certaine manière, les pratiques de gestion accroissent la performance. Dans cette perspective, la gestion des projets peut être vue comme un système de pratiques qui aura un impact sur les résultats du projet.

D’une part, certaines pratiques peuvent être complémentaires puisqu’elles peuvent contribuer aux mêmes résultats et se renforcer mutuellement. Cette perspective s’éloigne de la perspective de la meilleure pratique qui suppose que certaines pratiques seraient meilleures que d’autres pour améliorer les résultats. Dans le cadre de l’approche des complémentarités, les ensembles de pratiques exerceraient une influence collective sur les résultats du projet. D’autre part, les pratiques de gestion des projets peuvent interagir les unes avec les autres au sein de différents ensembles de pratiques et générer un résultat donné, de telle sorte que de multiples configurations uniques peuvent avoir un m.me résultat. Selon cette approche, il n’existe donc pas de configurations uniques, mais plusieurs configurations de pratiques peuvent conduire au même résultat.

Sujet 2 : Appropriation des Indicateurs de performance par les acteurs

Cette recherche a pour objectif de comprendre comment les acteurs s’approprient les indicateurs de performance. Ce qui conduira à comprendre leur usage en lien avec le contexte organisationnel et l’interaction collective et ainsi leur contribution pour les choix managériaux optimaux.

Détails de la problématique : Les indicateurs de performance sont des mesures quantifiables communément acceptées qui doivent refléter les critères de succès d’un projet, d’un portefeuille de projets ou d’une organisation. Un indicateur doit fournir la fois l’objectif et le niveau de performance à atteindre. Ils doivent être complets, mesurables, contrôlables. Il a été démontré qu’au-delà de leur rôle en tant que simple mesure, les indicateurs de performance assureraient d’autres fonctions (Dejean et al., 2004) et peuvent avoir des effets non attendus (Smith, 1993). Ceci renvoie à la manière dont les indicateurs sont perçus et utilisés et à leur impact sur les pratiques de gestion. La littérature sur les outils de gestion a mis en évidence trois dimensions des processus

CONFÉRENCE SUR LA COMPLEXITÉ DES PROJETS MAJEURS

La Chaire de gestion de projet a reçu Monique Aubry, professeur au Département de management et technologie à l’ESG, pour une conférence attendue sur la cadre de référence pour comprendre la complexité des projets majeurs.

Pour avoir un aperçu de sa conférence, consultez leur présentation ici :  Focus sur les projets majeurs.

Pour en savoir plus voici le résume de la conférence :

Focus sur les projets majeurs : un cadre de référence pour comprendre leur complexité

Je mène depuis plusieurs années des recherches sur les projets majeurs au Québec, particulièrement dans le secteur public. Il est pertinent de partager aujourd’hui des résultats de ces recherches  qui apparaissent fondamentales face aux défis que soulèveront les grands projets dans les prochaines années, notamment en infrastructure. En effet, qu’il s’agisse de développement durable, du virage numérique, des villes intelligentes, d’intelligence artificielle ou de la participation citoyenne, un cadre de référence d’ensemble ou holistique semble utile pour mieux comprendre le contexte des projets majeurs. Cette communication  a pour objectif de présenter ce cadre de référence pour la gestion des projets majeurs. Les projets majeurs forment un groupe de projets spécifiques qui exigent une approche de planification et de développement tout aussi spécifique. Les exemples d’échec de projets majeurs sont largement diffusés dans les médias. Ils ont aussi fait l’objet d’analyse par plusieurs équipes de chercheurs à travers le monde. La compréhension des causes de ces échecs est aujourd’hui mieux comprise. Quelques pistes de solutions sont envisageables : mieux maitriser l’ensemble du déroulement d’un projet majeur, par exemple, mieux comprendre l’ensemble du déroulement d’un projet majeur. La présentation comprend trois parties. La première décrit les principales composantes du cadre conceptuel  et fait les liens avec la Directive québécoise sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique. La deuxième passe en revue certains processus transversaux. La dernière aborde certains des challenges de gestion dans le contexte des projets majeurs.
Une période de discussion suivra la présentation.
Les auteurs : Monique Aubry avec la collaboration de Maude Brunet, Sanaa El Boukri et Hicham Rahali.

CONFÉRENCE SUR LA MÉTHODE AGILE À GRANDE ÉCHELLE

La Chaire de gestion de projet a reçu Yvan Petit, vice-doyen à l’international de l’UQAM et professeur au Département de management et technologie à l’ESG, pour une incroyable conférence sur L’alignement stratégique des initiatives TI dans un environnement agile à grande échelle »

Pour avoir un aperçu de sa conférence, consultez sa présentation ici :  Méthode Agile SAFE.

Pour en savoir plus voici le résume de la conférence:

L’alignement stratégique des initiatives TI dans un environnement agile à grande échelle

Plusieurs grandes organisations tentent de déployer des approches agiles à grande échelle (Scaling Frameworks) telle SAFe, DAD, Nexus ou  LeSS. Bien que les bénéfices d’agile soient recherchés, ces déploiements comportent souvent de grands défis.
Cette recherche qualitative porte sur le déploiement de SAFe dans une grande banque sud-africaine et plus particulièrement sur les approches qui ont été mises en place pour assurer que les initiatives de développement TI soient alignées avec la stratégie organisationnelle suite à cette transformation.