Catégorie : Nouvelles

CONFÉRENCE SUR LE «MANAGEMENT OF UNCERTAINTY IN PROJECT BASED ORGANISATIONS»

Le 16 mai dernier, la Chaire de gestion de projet a eu la chance d’accueillir Saeed Shalbafan pour sa conférence en anglais sur la gestion de l’incertitude dans une project based organisation.

Nous vous offrons l’accès à la présentation de la conférence ici : Presentation S.Shalbafan

Pour en savoir plus, voici le résumé en anglais de la conférence : 

Projectification has become a trend in many countries which result in explosion in the number of project-based organisations. This has triggered a need for a new set of capabilities, tools and competencies across all levels of organisations to face new challenges in an increasing uncertain business environment.

Conférence : Deux présentations du conférencier invité Lavagnon Ika

Présentation 1: Est-ce que l’ignorance est bonne ou mauvaise pour les projets (Is ignorance good or bad for projects) ?

Ignorance can be bad because it leads to starting projects that should not have been started, some argue. Ignorance can be rather good because if people had known in advance the real costs and difficulties of the project, no project would ever be approved, others suggest. Who is right? Who is wrong? And why ?
Présentation 2: Pourquoi se méfier de l’analyse coûts-avantages (The case against Cost-Benefit-Analysis in megaprojects) ?
There are many iconic projects that would never be built now with Cost-Benefit Analysis (CBA). Indeed it  would be hard-pressing finding that their benefits exceed their costs either then or now for these projects. This presentation focuses on what is wrong with CBA.

 

Lavagnon Ika is Associate Professor of Project Management (PM) and Program Director for the MSc in Management at the Telfer School of Management  of the University of Ottawa. He holds a joint affiliation with the School of International Development and Global Studies of the University of Ottawa . Over the past 18 years, he has taught PM at the B.Com and MBA/EMBA levels in both the French and English languages, mainly in Canada but also in Europe, Africa, and the Middle-East. He is currently teaching in the Telfer’s executive Master of Business in Complex Project Leadership.

 

 

LUNDI 14 MAI 2018
De 12h00 à 16H30
ESG UQAM, Local R-2120
315, rue Sainte-Catherine Est, Montréal

Inscription requise

 

CONFÉRENCE SUR LES POINTS DE VULNÉRABILITÉ DANS LES PROJETS

Le 27 mars dernier, la Chaire de gestion de projet a accueilli Olivier Mesly, pour une conférence sur les Points de vulnérabilité dans les projets.

Nous vous offrons l’accès à la présentation de la conférence ici : Conférence O. Mesly

Pour en savoir plus, voici le résumé de la conférence : 

Tous les projets présentent des faiblesses qu’il est important de comprendre, de prévoir et de contrôler. La question clé est : qu’est-ce qui pourrait mal aller à l’interne? L’expert en faisabilité de projet se pose la question et y répond en utilisant des outils dont discute le conférencier, Olivier Mesly. Gérez vos projets pour en assurer le succès dès la conception.

CONFÉRENCE SUR LES TRANSFORMATIONS NUMÉRIQUES ET LE FUTUR DU TRAVAIL

La semaine dernière, la Chaire de gestion de projet a eu encore une fois la chance d’accueillir une conférencière de qualité, Majlinda Zhegu, professeure de gestion au Département de management et technologie à l’ESG. Sa conférence sur les Transformations numériques et le futur du travail a eu lieu le 20 mars dernier dans le cadre de nos midi-conférences.

Nous vous offrons l’accès à la présentation de la conférence ici : Conférence M. Zhegu

Pour en savoir plus, voici le résumé de la conférence :

Les transformations numériques entrainent des changements profonds des activités, processus, compétences et modèles d’affaires des organisations pour exploiter pleinement les changements et les opportunités générés par les technologies numériques et leur impact accéléré dans la société. Au cœur de ces changements, il y a un petit nombre de technologies, mais dont l’ampleur et la profondeur transformationnelles sont souvent sans pareil. Dans un premier temps, la présentation s’attarde sur la nature de ces changements technologiques et fait un survol rapide des caractéristiques de l’économie numérique. Ensuite, l’attention porte sur l’impact des transformations numériques à l’égard du futur du travail. Les caractéristiques des nouveaux modes et espaces de travail (le travail numérique) seront analysées dans le but d’identifier des défis (opportunités et risques) des changements numériques. La présentation se termine par des pistes de réflexion sur des avenues et interventions susceptibles de mener vers une prospérité partagée.

Colloque – Journée de l’innovation à l’ESG UQAM

Sur le thème de l’innovation, cette journée vise à porter la réflexion encore plus loin, et surtout à s’ouvrir sur des approches renouvelées d’innovation. La conférence de Christophe Midler met la table sur l’histoire toute récente de la Kwid de Renault (de 8h30 à 10h).

Ensuite, deux ateliers en parallèle (de 10h30 à 12h30) vont explorer l’innovation dans une perspective des projets complexes d’infrastructure (Monique Aubry et Serghei Floricel) et dans une perspective des communautés de pratiques (Kerstin Kuyken et Alejandro Romeo-Torres).

 

Christophe Midler, professeur et ancien élève de l’Ecole polytechnique et docteur en gestion est Directeur de recherche CNRS au Centre de Recherche en Gestion – I3. Il mène des recherches dans le domaine des stratégies d’innovation, de l’organisation des projets, de la R&D et des coopérations inter-entreprises en conception, des méthodologies d’évaluation de la valeur et de l’ingénierie du déploiement des innovations de rupture, du management global des processus d’innovation dans les multinationales.

 

VENDREDI 6 AVRIL 2018
De 8 h 00 à 13 h 15, local R-M130
Métro Berri-UQAM

Inscription obligatoire

Cet événement est présenté par la Chaire de gestion de projet et par Laboratoire sur les pratiques innovantes en contexte de projet.

Vous pouvez consulter la programmation complète pour les journées de l’innovation.

Monique Aubry et Alejandro Romero
Professeurs de gestion de projet de l’ESG UQAM

Conférence sur les enjeux des communautés de pratique

La Chaire de gestion de projet a eu le plaisir de présenter la conférence « Enjeux des communautés de pratique en gestion de projets » à l’occasion de ses midi-conférences le 13 février dernier. Les deux conférenciers, Kerstin Kuyken et Alejandro Romero, sont professeurs au Département de management et technologie à l’ESG.

Vous pouvez voir ou revoir la présentation de la conférence ici : Conférence K. Kuyken et A. Romero

Pour vous donner un aperçu, voici le résumé du thème de la conférence :

La communauté de pratique (CdP) comme approche de partage de connaissances attire un grand intérêt en contexte de gestion de projet. En effet, elle vient avec plusieurs avantages pour des individus et organisations impliqués (Hemmasi & Csanda, 2009), tels que le potentiel de tirer des leçons des expériences vécues dans le cadre d’un projet et de réaliser un apprentissage interprojet (Ayas & Zeniuk, 2001). C’est ainsi qu’en gestion de projets, plusieurs organisations mettent en place des CdP appelées « formelles » ou « pilotés » (Bootz, 2015) regroupant différents groupes professionnels en gestion de projet (analystes d’affaires, gestionnaires de programmes, gestionnaires de projets et les planificateurs opérationnels de projet (PCO)). Ce webinaire a deux objectifs. Dans un premier temps, il présente les fondements et les bénéfices des CdP, tel que discuté dans la littérature experte. Dans un deuxième temps, et par le biais d’un échange avec les participants, il présente un projet de recherche en cours et discute des premières réflexions en lien avec celui-ci.

 

 

Journées de recherche 8-9 juin

La chaire en gestion de projet organise pour son 10ème anniversaire des journées de recherche les 8 et 9 juin prochains. Nous accueillons des chercheurs de France, de Norvège, des États-Unis et du Québec. L’accent est mis sur les échanges entre professionnels et chercheurs tout en proposant plusieurs occasions de réseautage.
Vous pouvez vous inscrire avant le 15 avril et bénéficier de tarifs préférentiels les 8-9 juin.

Inscription

Identifier les risques organisationnels : Pourquoi et comment ?

Conférenciers :

Pierre Romelaer 

Professeur émérite à PSL Université Paris-Dauphine, actuellement Professeur Visiteur à l’UQàM de Janvier à Mars 2017 rattaché à la Chaire Ivanhoé Cambridge de l’Immobilier. Ses domaines d’intérêt sont l’organisation, la gestion de l’innovation, la gestion du changement organisationnel, la modélisation des processus de décision, les méthodes qualitatives de recherche, l’épistémologie. Il a eu des activités professionnelles dans 3 langues dans 23 pays, dont le Canada, le Mexique et la Chine en 2016. À Dauphine il a dirigé le Master de Politique Générale et Stratégie des Organisations, le laboratoire Crepa en Management & Organisations, et l’Ecole Doctorale de Gestion.

Pourquoi est-il important d’identifier les risques organisationnels ? Comment les identifier ? De nombreuses approches professionnelles de la gestion de risque ne traitent pas, ou traitent trop peu, ou traitent mal, des risques organisationnels. Deux méthodes sont présentées qui permettent l’identification de ces risques. La première vient de la Nasa, la seconde est proposée par le professeur Pierre Romelaer et illustrée à partir de nombreux exemples.

Date : mercredi 29 mars 2017

Heure : 12h15 – 13h45

Lieu :

Université du Québec à Montréal

Pavillon Paul-Gérin-Lajoie

Pavillon N

1205 rue Saint-Denis

Troisième étage

Salle N-3785

Métro Berri-UQAM

Inscription pour le 29 mars.

CONFÉRENCE – Les approches agiles dans les grands projets et les grandes organisations


Conférenciers :

Brian Hobbs, professeur au département de management et technologie, ESG-UQAM

Yvan Petit, professeur au département de management et technologie, ESG-UQAM

L’utilisation des approches agiles est de plus en plus répandue pour les projets de développement logiciel, mais on les retrouve principalement dans les projets correspondants au “agile sweet spot”, i.e. composés d’équipes colocalisées travaillant sur de petits projets non critiques, pour des projets internes ayant des règles de gouvernance assez simples. Bien que ces approches commencent à être aussi utilisées sur des projets de plus grande envergure, leur utilisation dans ces contextes est encore assez mal documentée.

Yvan Petit et Brian Hobbs ont reçu un financement dans le cadre du « PMI’s Sponsored Research Program » afin de mieux comprendre l’adoption et l’adaptation des approches dans les grands projets et les grandes organisations. Cette étude empirique est basée sur des études de cas ainsi que sur un sondage en ligne qui a permis de valider les résultats de l’étude qualitative.

La conférence présentera les résultats principaux selon quatre thèmes: 1) les motifs et la stratégie de mise en place des approches agiles, 2) l’impact de la mise en place d’agile sur les rôles dans l’organisation, 3) l’impact de la mise en place d’agile sur le démarrage des projets et 4) l’organisation des projets.
Les résultats semblent indiquer une certaine uniformité entre les organisations pour plusieurs des observations (ex. l’utilisation de la méthodologie Scrum et de coaches agiles) mais qu’il existe tout de même une grande variabilité pour certains des résultats.

 

Date : mardi 21 mars 2017

Heure : 12h15 – 13h45

Lieu :

Université du Québec à Montréal

Pavillon Paul-Gérin-Lajoie

Pavillon N

1205 rue Saint-Denis

Septième étage

Salle N-7050

Métro Berri-UQAM

Inscription pour la conférence du 21 mars. Les places sont limitées.

RSVP d’ici le vendredi 17 mars 2017.

Appel à proposition d’études de cas

Des projecteurs à l’arrière scène : tout sur les projets

Le livre illustrera la diversité existant dans les projets et dans leur gestion, à travers la présentation de cas réels de projets. La richesse des situations présentées par les différents cas mettra en évidence les différentes pratiques et mécanismes de gestion qui pourraient être propres à certains types de projets. L’ouvrage est destiné tant aux enseignants pour illustrer l’application des concepts et des outils de gestion de projet, aux étudiants dans la recherche d’exemples de gestion de projets, et aux professionnels qui pourront y trouver des illustrations des problématiques auxquelles ils sont confrontés et des solutions possibles.

Les auteurs sont encouragés à proposer des cas empiriques de projets illustrant des problématiques particulières en gestion de projet. Ces cas peuvent porter sur des projets dans des contextes divers en termes d’industrie, de taille et de type de projet. Les auteurs doivent considérer les éléments suivants : l’angle théorique et/ou pratique du cas, la description du cas (organisation, objectif du projet, principaux acteurs, livrables, phases et enjeux), les facteurs de succès et les contributions pratiques et/ou d’enseignement du cas.

Nous vous invitons à contribuer à ce livre collectif en rédigeant un chapitre. Veuillez-nous envoyer votre proposition d’étude de cas avant le 30 mai 2017 (pour un chapitre entre 6000 à 8000 mots). Les propositions doivent contenir le nom des auteurs et leurs affiliations, le courriel électronique, un titre provisoire pour votre cas, un résumé et la structure prévue pour le chapitre. La proposition doit couvrir autant de détails essentiels sur le contenu du chapitre que vous pouvez fournir à ce stade initial (présentation du projet, l’angle théorique ou pratique et les contributions ou l’intérêt pour les lecteurs).

Veuillez, s’il vous plait inclure une page supplémentaire avec une brève biographie et veuillez également remplir le formulaire d’autorisation de réalisation d’une étude de cas qui doit être rempli par l’organisation étudiée. Pour le dépôt final, vous et l’organisation étudiée doivent remplir un formulaire d’autorisation de publication d’une étude de cas (ce formulaire sera fourni avec la réponse du comité d’édition le 30 juin 2017).

 

appel-de-propositionsvfinal

autorisation-de-recherche