Recherche Axes

 

Innovation

Les projets de recherche et d’innovation soulèvent de nombreux défis : ils sont les déterminants importants de la performance et de la pérennité des organisations. Ce sont des projets complexes qui nécessitent un leadership habile favorisant la maximisation des bénéfices. De fait, les projets d’innovation et de développement de nouveaux produits ne peuvent souvent pas être gérés par les méthodes traditionnelles et classiques de gestion de projet.

La complexité du concept d’innovation réside dans la pluralité de ses formes -incrémentales vs radicales, produits versus processus-. L’innovation est à la fois un input et un output, une manière de concevoir l’innovation (innovation ouverte versus innovation fermée). Les projets d’innovation sont à l’origine du développement de nouveaux modèles d’affaires.

Lien vers les projets

Gouvernance

La gouvernance est un concept à plusieurs facettes: elle concerne à la fois les structures, les mécanismes régulateurs, les rôles et les responsabilités, la direction et le contrôle. Le terme de gouvernance a été utilisé dans le cadre des travaux sur la gouvernance corporative. Toutefois, les problèmes de gouvernance se décomposent et s’opérationnalisent dans l’ensemble de l’organisation au sein des entités organisationnelles, particulièrement celles, ayant une forte autonomie, tels les projets -qu’ils soient développés en interne ou en collaboration à travers des alliances et des joint ventures-, les bureaux de projets, et pour certaines grandes organisations, les communautés de bureaux de projets. La gouvernance dans le contexte des projets est un ensemble de processus, de structure et d’individus par lesquels les entités et les projets sont stratégiquement gérés et contrôlés de manière systémique et intégrée.

Dans les projets en collaboration, la multitude des partenaires accroit les risques de conflit potentiel et soulève des challenges quant à la gouvernance qui elle, permet l’établissement de l’ordre qui évite de compromettre les opportunités de réalisation des bénéfices.

Dans les organisations, la multitude de projets, et dans certains cas, de bureaux de projets soulève des défis quant à la définition des objectifs de chacune de ses entités, et l’harmonisation des moyens leur permettant d’atteindre ces objectifs et d’évaluer le développement et la performance.

Lien vers les projets

Défis humains

Les projets conduisent à une organisation du travail en équipe. Les projets sont composés d’acteurs aux connaissances fortement spécialisées, s’appuyant sur des disciplines variées, travaillant parfois même à distance, qui constituent des équipes temporaires et contribuent à une réalisation unique. Ces équipes de projet sont confrontées à une multitude de problèmes et de solutions possibles. Le caractère temporaire, interdisciplinaire et distribué des équipes soulèvent des challenges pour leur management, la manière dont elles évoluent, les pratiques de leadership, de collaboration et de communication. En cela, les recherches de cet axe s’attardent principalement aux dynamiques sociales, aux interactions et aux phénomènes humains en contexte de projet.

Les pratiques de leadership occupent une place importante dans les recherches conduites dans cet axe. En contexte de projet, le leadership de l’équipe comporte à la fois une dimension verticale et horizontale. D’une part, il peut revêtir un rôle formel relié au pouvoir décisionnel et légitime en raison de certaines responsabilités (le leadership hiérarchique ou vertical); d’autre part, il peut aussi être défini comme tout comportement qui facilite, indépendamment des rôles hiérarchiques, l’atteinte des objectifs (le leadership partagé ou horizontal).  La compréhension de la manière dont ces formes de leadership se développent et se combinent efficacement est un enjeu pour les entreprises comme pour les projets.

Lien vers les projets

Performance

La performance d’un projet est le but ultime de tout projet.  Elle revêt cependant différentes interprétations pour les différentes parties prenantes. Certains considèrent le temps, coûts, qualité comme des critères dominants ; d’autres considèrent que la performance est un concept beaucoup plus complexe et que les indicateurs clefs de performance varient –selon par exemple le type de projet et le secteur d’activité de l’entreprise–.  D’un point de vue managérial, la sélection et l’identification des indicateurs clefs de performance sont les enjeux  clefs pour les entreprises et les organisations, puisque sans une vision claire, la gouvernance ne peut s’exercer et les bénéfices sont compromis. L’évaluation de la performance est un pré requis essentiel à l’apprentissage et à la pérennité des organisations.

Plus récemment, la littérature en gestion de projet propose de considérer les bénéfices comme un point central pour toutes les activités tout au long du cycle de vie d’un projet.  La gestion des bénéfices est une philosophie managériale qui responsabilise le gestionnaire de projet dans les phases de post-réalisation –nécessaire dès la conception du projet jusqu’à la mise en opération du produit ou service livré-. La compréhension de la gestion des bénéfices dans le contexte des projets passe par l’exploration de ce que les individus font réellement, ce qu’ils réalisent et la manière dont ils le réalisent.

Lien vers les projets

 

Aide internationale

Les projets d’aide internationale constituent une branche toute particulière de la gestion de projet.  Ces projets ne peuvent s’effectuer sans une compréhension de l’environnement international, et leur gestion nécessite de combiner la gestion de projet à différentes approches telles que l’administration publique, la science politique, l’économie, la sociologie et l’anthropologie.

Cet axe comprend des projets proposant des analyses qui peuvent servir de référence aux bailleurs de fonds, aux organisations gouvernementales et non-gouvernementales et aux praticiens, afin d’améliorer les réponses face aux exigences du développement international, mais également aux conséquences des catastrophes naturelles et des conflits. Les travaux de recherche couvrent principalement l’action humanitaire, la gestion de l’aide canadienne au développement, la logistique, la gestion des risques ainsi que les rapports de pouvoir entre les acteurs tant au niveau local qu’international. À travers l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaire (OCCAH), des conférences et activités publiques sont également réalisées sur ces différents enjeux.

Lien vers les projets