Réalisations Actes de Conférences

20162015

2016

Gouvernance
logo 84 acfas

Aubry, M. (in collaboration with Lavoie-Tremblay, M. Cyr, G)  Adoption des bureaux de projets dans le secteur de la santé pour appuyer des transformations majeures, ACFAS, 11-12 mai, Montréal
Au cours des dernières années, les bureaux de projets (BdP) ont été introduits au sein des organisations de santé afin de soutenir des transformations majeures. Peu d’études ont décrit la façon dont les BdP ont été mis en œuvre dans le secteur de la santé. Par ailleurs, on connaît peu les facteurs organisationnels qui favorisent la viabilité de leur adoption à long terme. Cette connaissance est importante dans un contexte où de nombreuses organisations mettent en œuvre ce mécanisme de coordination. Le but de cette étude est d’explorer le contexte dans lequel les BdP sont mis en œuvre dans le secteur de la santé et les facilitateurs et les obstacles qui influent sur leur acceptation et leur adoption. Cette étude de cas multiples s’est réalisée auprès de trois BdP de centres hospitaliers universitaires dans une province canadienne en 2013-2014. Un total de 34 entrevues individuelles a été réalisé auprès d’acteurs clés. Le BdP a été décrit comme une innovation organisationnelle. Les résultats révèlent qu’il favorise la réussite du projet à travers les structures et les méthodologies rigoureuses qu’il offre. L’innovation a été jugée hautement compatible avec les adoptants.


Costa, H. Aubry, M.,  Ben Abdallah, S La gestion intégrée des risques du portefeuille de projets et leurs liens avec les risques organisationnels. ACFAS, 11-12 mai, Montréal
L’objectif de cette communication est (1) d’identifier les liens entre la gestion des risques de portefeuille de projets (GRPP) et la gestion des risques organisationnels (GRO) et (2) d’explorer les mécanismes de coordination qui pourraient être mis en place pour assurer la gestion intégrée des risques. La recherche est basée sur les prémisses que les deux types de gestion sont complémentaires et qu’il devrait exister une forme de coordination notamment  dans les organisations axées sur les projets et ayant accumulé suffisamment de savoir et d’expérience en gestion de projet. L’analyse de la littérature révèle que ces questions n’ont pas été suffisamment étudiées. La méthodologie de cette recherche consiste à explorer les pratiques des organisations en termes de GRPP et GRO par l’intermédiaire de 4 groupes de discussion formés d’une quarantaine de professionnels en gestion de projet. Les questions porteront notamment sur les pratiques des entreprises en matière de GRPP et leurs impacts sur la GRO et quelle unité organisationnelle devrait être responsable de promouvoir ce lien, la diffusion des connaissances et ajouter de la valeur à l’entreprise. La principale contribution scientifique de cette recherche est de proposer une nouvelle conceptualisation de la gestion intégrée de risques dans les pratiques de l’organisation. La recherche permettra d’identifier un certain nombre de concepts organisés dans un modèle cohérent d’un point de vue académique et professionnel.


Hobbs, B. Petit, Y. Les méthodes agiles à l’échelle de l’organisation : un changement radical, ACFAS, 11-12 mai
La recherche initiale montrait que dans les organisations étudiées, les méthodes agiles sont implantées au niveau des projets avec des impacts sur l’ensemble de l’organisation et sur le rôle de chef de projet. Dans la majorité des cas, il n’y a pas ou peu d’impact sur la gestion du portefeuille de projets ou sur la gestion des systèmes en production. La présentation cependant ne portera pas sur les résultats de cette étude, mais sur deux phénomènes découverts en cours de l’étude. L’utilisation de méthodes agiles dans les projets de développement logiciel a débuté il y a 15 ans et elle est relativement bien établie aujourd’hui. Pendant l’étude, deux autres tendances ont été identifiées : l’utilisation de « scaling frameworks » ou de modèles d’organisation pour supporter la réalisation de grands projets de développement logiciel dans de grandes organisations et DevOps, expression dérivée de développement et d’opération. Le premier est en amont des projets de développement logiciel réalisés en agile et touche l’ensemble de l’organisation. Le second, est en aval touchant les relations entre les développeurs, les testeurs/intégrateurs et les opérateurs des systèmes. L’utilisation des deux est en progression rapide depuis cinq ans, mais ils ne sont pas encore très bien établis. Les deux ont en commun la réorganisation de la fonction TI dans l’organisation, le remplacement du concept de projet par celui de produit et la disparition du rôle de chef de projet.

logo-iamb

Aubry, M. (in collaboration with Lavoie-Tremblay, M., Richer, M-C, Cyr, G.) A health care Project Management Office’s strategies for continual change and continuous improvement, IAMB 18-20 mai 2016, Montreal.
Over the last few years, there has been an explosion [1, 2] in the construction of new hospitals in North America to replace outdated structures built decades ago. For example, in Quebec (Canada), more than C$10 billion have been allocated to renovating and modernizing health care facilities. Four major redevelopment projects in university health care centres have begun over the last ten years [3]. The purpose of these investments is to promote greater access to specialised care for the population in state-of-the-art facilities [3]. In addition, these major transformations provide the opportunity to study and optimize clinical procedures and practices to ensure that they are based on the best possible supporting data [4]. However, in order to achieve this, organizations need project and change management support [5, 6]. Each of these organizations implemented a project management office (PMO) to support their transformation along with increasing of their capabilities in project and change management. However, once the transformation is over, what happen with the capabilities? Thus, this paper aims to promote a better understanding of the continuous improvement mechanisms used by PMOs, in order to help maintain the progress made and the qualifications acquired in project management within the organization. The principal objective of the study is to describe PMO’s strategies for continual change and continuous improvement in the context of major transformation in health care.

logo-euram

Aubry, M, Lavoie-Tremblay, M. Cyr, G. Organizational Design for Managing Projects in Pluralistic Context, EURAM, june 1-2-3, Paris.
This paper aims at positioning the organizational design as an important phenomenon in the field of project management with a high potential for contribution to organization theory. This field is neglected by scholars of management and organization theory. Conversely, the organizational design has been of high interest to scholars in project management field. What needs to be done is to provide new insights for theorization in pluralistic contexts. This is exactly what this paper is about. It provides a preliminary theoretical framework combining contingency theory, historical approach and social theory to understand organizational design, both as a thing and as a process. The paper provides some empirical evidence from three case studies applying mixed-method approach.


Floricel, S., Piperca, S., & Aubry, M. Social processes in the construction of complex multi-organizational networks, EURAM, June 1-2-3, Paris
This paper aims to contribute to the discussion regarding social processes that occur during large projects development. It proposes a theoretical framework that aims to capture the rational-calculative aspects as well as the passionate-confrontational side of social relations and identifies four main processes that are used to build and hold together complex social networks. We refine this framework by analyzing qualitative data from a field study of 17 complex projects recently completed in three sectors.


Simard, M., Aubry, M. Laberge, D. Governance, organizational design and governmentality in projects: Exploring the formal-informal relationship, EURAM, June 1-2-3, Paris.
Why should we care about governance and organizational design in projects?  Why is it important to also care about governmentality when governance and organizational design are discussed? This paper offers our preliminary reflections in order to contribute to the growing concern about these concepts, their mutual interaction, and more generally about the relationship between the formal and the informal. Interestingly, these concerns are coming not only from the project management literature, but more generally in the organization and management literature. This paper not only intends to explore the importance of governance, organizational design and governmentality in projects, but it also intends to suggest avenues for exploring them in the organizational context.  Our conceptual framework has served for this exploration. Our findings show that these three concepts are essential to the understanding of the dynamic trajectory of a project where formal and informal interact together.

logo-ccic

Aubry, M. L’ambidextrie organique, Colloque CERISY – Management des situations extrêmes 14 au 21 juin 2016 , Cerisy-la-Salle – France
Le champ de la gestion de projet se renouvelle considérablement depuis une vingtaine d’années sous l’influence, notamment, des travaux sur l’émergence du projet, les temporalités, et sur  le besoin pour le projet de se réinventer en continu. Dans ce renouvellement, l’examen des situations extrêmes permet de mettre en évidence des alternances entre planification et exécution, entre exploitation de connaissances déjà acquises et exploration de nouvelles. On connait déjà cette compétence cruciale pour un chef d’expédition de savoir reconnaître le besoin de changer de mode, ce que l’on peut  nommer la double ambidextrie du chef de projet. On parle alors d’une ambidextrie organique qui « vit » et ‘ajuste en continu avec l’avancement du projet. Notre intérêt se porte maintenant sur la compréhension des changements organisationnels sous l’angle de l’ambidextrie organique. Cette ambidextrie comment la retrouve-t-on dans le contexte de changement organisationnel? Inspiré par Van de Ven et Sun (2011), la perspective se porte ici sur l’organisation. Cette présentation vise à explorer les dimensions d’alternance dans le changement organisationnel entre le planifié et l’émergent, entre ce que l’on sait et ce qu’il faut réinventer en prenant le contexte particulier des changements liés à la gestion de projet.

logo-egos

Brunet, M., Aubry, M. The Governance of Major Public Infrastructure Projects: The Process of Translation. Acte de colloque présenté à EGOS, 7-9 juillet 2016, Naples, Italie.
This article part of doctoral thesis forms the process of translation, from an institutionalized project governance framework to its implementation in practice. Although infrastructure projects have been studied for decades, most studies have emphasized economic or contingency-based perspectives. This novel approach based on process investigates the way actors translate and enact a public governance framework into practice. This qualitative research is based on a multiple-case study of public projects in Quebec, Canada. Mobilizing the theoretical perspectives on process and translation will contribute to shed a new light on the governance of public infrastructure projects. Some preliminary results will also be offered.

logo-icsb

Delerue, H. (en collaboration avec Picard, P., Boyer, M., Cronje, T.)  Contractual governance in “a world of broad regions”, International Council for Small Business, June, 15-18, New York.
Research is lacking on international project contractual governance. Surprisingly, previous research has concluded that contract structure is independent of the partners’ nationalities. Yet empirical studies have demonstrated that contracts are heterogeneous. A deeper investigation of contract structure would allow us to understand how international R&D collaborations are managed. In this study, we code a sample of 220 biotechnology R&D collaborative project contracts in order to conduct an empirical comparison of the contract terms according to the partners’ locations. Our results show that the regionalization perspective sheds new light on the how contract functions vary according to the partners’ geographic locations.

logo-making-projects-critical

Étudiante au doctorat : Delisle, J. Conceptualization of time in project management and project portfolio management: A comparative analysis between two standards. Making Project Critical 8, January, 21-22, 2016, Newcastle, UK.
This paper describes how the standards are defined by the PMI, and presents some criticisms of the project management theory and standards. Then, it outlines the ontology on which the standards are based and the objective representation of time. Finally, it examines how the standards deal with time, relates it to hypermodernity and highlights the tensions raised. In doing so, I hope to expose the specific view of time in two largely used PMI standards and the tensions they imply between the different levels of organizations managing projects.

Projets entrepreneuriaux

logo-asac

Étudiant au  doctorat : Dao, K., Preparing the entrepreneurial future: opportunities within opportunities. Paper presented at the annual meeting of the Administrative Science Association of Canada, Edmonton, Canada.
This paper shows the case of a university course aimed at providing students and entrepreneurs the opportunity to work together. The description of the learning process and the project created by the students show how it can provide the identification of opportunities for the entrepreneurs. It also highlights how students, with their own cognitive capacities, knowledge and beliefs, can both discover and created opportunities on behalf of the entrepreneurs.  Furthermore, it describes how critical thinking and self-reflection are useful tools for both the students and the entrepreneurs. It shows that, like any other skills, practice is required to improve their proper use.


Étudiant au doctorat : Dao, K., Family embeddedness at the onset of the entrepreneurial opportunity. Paper presented at the annual meeting of the Academy of Management, August 5 – 9, 2016 Anaheim, California.
Entrepreneurs encounter many difficulties when creating a business venture. They possess, however, many resources that help them during this process. This paper argues that family embeddedness, the values, norms and attitudes of a family influencing an individual, plays an important role in the venture creation process. In interviews with entrepreneurs, this exploratory study explains how that influence from their family life provides them with idiosyncratic resources rooted in social networks and social capital. Furthermore, it is shown that both trust and trustworthiness allow the entrepreneurs access to those resources at a lower cost and with reduced uncertainty.

logo-academy-management

Étudiant au doctorat : Dao, K. Perceived affordance in crowdfunding. Paper presented at the annual meeting of the Academy of Management, August 5-9, 2016 Anaheim, California.
This exploratory study takes a look at the crowdfunding phenomenon from a relational perspective. The perceived affordance point of view in this paper separates it from traditional researches on the field which usually look at the economics or the general mechanics of the venture process. Of the 30 ventures studied, 3 were chosen to follow more closely, 2 successful ones and one unsuccessful. From these three cases, four practices were observed: preparing a clear and complete initial description of the artifact, creating interesting and rewarding incentives, answering users’ comments quickly and efficiently and preparing updates that appeal to users. It is argued that these four practices allow a perceived affordance that enhances the perceived value of the artefact.

Performance
logo 84 acfas

Sergi, V., Aubry, M. La gestion des bénéfices vue comme une pratique performative : repères théoriques et méthodologiques, ACFAS. 11-12 mai, Montréal.
Cette recherche vise à stimuler la réflexion autour de la gestion des bénéfices en contexte de gestion de projet. Dans les dernières années, la littérature normative sur ce sujet s’est développée (voir par exemple Bradley, 2010 et Jenner, 2012). Cette littérature repose sur l’idée que l’implantation réussie des processus de gestion des bénéfices conduit à des résultats positifs pour l’organisation. Or, la recherche récente en la matière ne soutient pas cette relation causale : il semble en effet que l’implantation et la sophistication des processus de gestion des bénéfices ne produisent par les résultats attendus (Breese, 2012). Étonnamment, peu d’études ont jusqu’à présent porté sur la gestion des bénéfices, à l’exception des récents travaux de Zwikael (Chih et Zwikael, 2015; Zwikael et Smyrk, 2012). Nous proposons qu’une manière prometteuse d’explorer la gestion des bénéfices soit de concevoir cette activité comme une pratique performative (Cabantous et Gond, 2011). Ainsi (re)définie, la gestion des bénéfice n’est plus conçue comme une activité neutre, mais bien comme une activité qui repose sur plusieurs a priori, valeurs et priorités qui sont ensuite mises en actes dans la réalité – autrement dit, performées. En effet, la gestion des bénéfices vise à produire des résultats qui seront reconnus par les acteurs organisationnels comme étant des « bénéfices » : elle cherche donc à produire des résultats qui auront une véritable valeur aux yeux de l’organisation. Inspirée par les valuation studies (voir par exemple Helgesson et Muniesa, 2013), notre communication vise à proposer un cadre théorique et des repères méthodologiques, afin d’approfondir notre réflexion sur le travail d’élaboration de la valeur des projets, ayant à terme le potentiel d’influencer la pratique de la gestion des bénéfices.

Défis Humains
logo 84 acfas

Bonneau, I. Hobbs, B. Bentein, K. Le rôle du chef de projet en contexte de leadership partagé, Acfas, 11-12 mai.
La présente recherche longitudinale, tirée de la thèse de doctorat du premier auteur, vise à mieux comprendre la cohabitation entre le leadership partagé et le leadership formel vertical en étudiant l’influence mutuelle des coéquipiers, entre autres par l’analyse des réseaux sociaux. Les résultats permettent d’apporter une compréhension nouvelle de la complémentarité des rôles, par l’étude des différents patterns et motifs d’influence entre les membres de trois équipes de projet étudiées sur une période de trois mois chacune.  Nos résultats démontrent que le rôle et l’influence du chef de projet n’est pas menacé par le leadership partagé au sein de son équipe.


Étudiante au doctorat : Delisle, J. Enjeux humains en gestion de projet : surcharge de projets, pression du temps et paradoxes, Acfas, 11-12, mai, Montréal.
Nous vivons dans une époque d’accélération, où le temps est considéré comme une ressource rare et précieuse qui doit être gérée, optimisée, et dépensée avec soin. La gestion de projet reflète clairement cette conception et la gestion du temps est au cœur de ses pratiques. Un projet possède une durée limitée et accentue ce sentiment d’urgence du temps. Mais les organisations mènent souvent plusieurs projets de front à la fois et les enjeux de coordination sont multiples. Le respect de l’échéancier représente un facteur de succès des projets, ce qui n’empêche pas qu’un retard substantiel représente la raison principale de l’échec d’un projet dans environ le quart des cas. Et ce, malgré des outils de plus en plus sophistiqués pour les gérer. Afin d’explorer ces enjeux, une étude qualitative exploratoire de huit entretiens au sein de trois organisations multi projets (une institution financière, une société d’État et une agence marketing) a été réalisée. Les résultats illustrent la variation et la surcharge de travail des employés, ce qui rappelle le concept de « project overload », où un sentiment de surcharge est notamment lié au manque d’opportunités de récupération, au manque de temps et à un grand nombre de projets en simultanés. Plusieurs paradoxes d’identité, de performance et « d’organisationalités » au temps ont également été identifiés et illustrent la multitude de tensions présentes dans un contexte de projets. Parmi ceux-ci, nous retrouvons le paradoxe d’autonomie, qui postule que plus les employés ont d’autonomie, plus ils travailleront fort et seront contrôlés par l’organisation.


Romero-Torres, A (en collaboration avec Leclerc, E.) La gestion de parties prenantes dans un projet de transfert technologique : le cas du forage pétrolier vers le forage d’exploration minière, Acfas, 11-12 mai.
Le passage d’une société industrielle vers une société numérique est relativement récent. Il présente de nouveaux enjeux pour les organisations temporaires, c’est-à-dire pour les équipes de projet qui développent des innovations technologiques intelligentes (ITI). Ces innovations radicales ont la capacité d’analyser les traces digitales pour comprendre et prédire les comportements à l’insu des personnes ou des organisations qui les utilisent.  Leurs conséquences sont incertaines ou ambiguës pour la protection de la vie privée. Or, la société n’est pas bien outillée pour réguler le nouveau phénomène de la numérisation des activités humaines. Parmi les processus de la gestion de projets, une nouvelle pratique de réflexion régulatrice pourrait permettre aux parties prenantes d’évaluer l’acceptabilité sociale de l’ITI. L’analyse prédictive des mégadonnées (big data) comporte des risques et des incertitudes pour la société numérique. Lorsqu’il y a une absence de règles de contrôle ou lorsque les règles ne sont pas bien adaptées au contexte, les parties prenantes du projet improvisent. Elles s’adaptent aux changements technologiques en créant des règles d’autonomie. Ces règles créent des nouvelles pratiques légitimes pour le projet. Toutefois, ces nouvelles pratiques ne sont pas intégrées aux règles de contrôle légitimes pour les organisations. L’objectif général de cette recherche est de comprendre comment l’enjeu de l’acceptabilité sociale participe à la transformation des stratégies de développement de l’innovation technologique.

logo-asac

Étudiant au doctorat : Dao, K., Strategic planning and team coordination: linking the past to the future. Paper presented at the annual meeting of the Administrative Science Association of Canada, june 2016 Edmonton, Canada.
Influential authors of the past century have left us with a legacy in management science (Bernard, Simon, Homans, Selznick, Chandler). This paper aims to take a look back at their work and link them to current researches and realities. It focuses on concepts of strategy, leadership and team coordination as they are the roots of organizational success. Three cases are used to demonstrate different levels of complexity and different type of structures. It shows how findings from these authors still very much relate to today’s problems. A step is taken to show that there has been an evolution of those authors’ work into models with increasing complexity.

Innovation
logo 84 acfas

Hobbs, B., Perron, D. Pratiques de gestion de projet dans les projets innovants dans les PMEs, Acfas, 11-12, mai, Montréal.
Cette recherche porte sur les pratiques de gestion de projet d’innovation dans les PME, sujet très peu traité dans la littérature et l’objet du mémoire de maîtrise de Dominique Perron. L’analyse examine des variations dans les pratiques entre projets innovants et non innovants et entre organisations de tailles différentes. La base de données de Besner et Hobbs (n = 1 047) et la base de données du projet Projin (n = 117) sont exploitées à cette fin. L’analyse examine les différences entre des organisations dans quatre groupes : 1-50, 51-200, 201-1000 et plus que 1 000 employés. Il y a des différences marquées entre les grandes organisations (1 000 employés et plus) et les PME, mais il y a aussi des différences marquées parmi les PME de tailles différentes. Cet aspect n’a pas encore était examiné dans la littérature.


Romejo-Torres, A., (en collaboration avec De Marcellis-Warin, N. BenDavid-Castro, L.) Mettre l’utilisateur au centre du cycle de développement des innovations technologiques pour assurer la sensibilité des projets technologiques. Acfas 11-12 mai.
Les facteurs organisationnels et ceux relatifs aux individus sont des variables qui doivent s’adapter aux contraintes de la technologie. Ainsi, les utilisateurs finaux sont exclus du processus de conception des technologies. Ils sont simplement appelés à y participer pour vérifier la performance de l’innovation dans des contextes prédéfinis (les tests) et pour développer les compétences nécessaires pour l’utiliser (la formation). Cependant, plusieurs études démontrent que le processus d’adoption est continu et provoqué par une mise en œuvre des fonctionnalités et modalités d’usages planifiées. Il s’enchaîne ensuite, dans une logique dynamique, des phases de changements émergeants basés sur des opportunités, sans que celles-ci puissent être anticipées puisqu’elles interagissent les unes avec les autres en fonction des résultats et des évènements qui surviennent au fur et à mesure des usages. Les utilisateurs ont alors la possibilité de décider quand et comment ils vont intégrer et interagir avec une technologie.  Cette communication vise à décrire une approche permettant augmenter la sensibilité des concepteurs et des développeurs des technologies par rapport aux besoins et exigences des utilisateurs finaux.

2015

logo-academy-management

Delerue, H. Sicotte, H., Drouin, N. 2015 Asset protection in R&D alliances: asset type and contract functions, Academy of Management Conference, Vancouver, 7-10 august
Comment les contrats protègent-ils les différents actifs investis dans les relations d’alliance? Les auteurs analysent les fonctions des contrats et distinguent les actifs protégés par les droits de propriété et les connaissances. La recherche empirique a été menée sur des alliances de R&D du secteur de la biotechnologie. Les résultats montrent que les différences dans la capacité à protéger les actifs découlent de l’adéquation du type d’actif à la fonction appropriée du contrat.

logo-nff
Aubry, M. & Tryggestad, K. When clinical practice met evidence-based activism: knowledge lobbying in organizational healthcare reform projects, The Nordic Academy of Management 12-14 August 2015, Copenhagen, Danemark
Une des tendances actuelles dans le secteur de la santé est de transformer les pratiques de soins de santé en pratiques fondées sur la preuve. Cependant, quand les connaissances intégrées dans la pratique rencontrent les connaissances empiriques codifiées et décontextualisées, un certain nombre de défis se posent. Les auteurs étudient ces défis en mettant l’accent particulièrement sur la manière dont les exécutants -des approches fondées sur la preuve- développent des stratégies pour surmonter les défis liés au processus de transformation.
logo-irnop

Aubry, M., (in collaboration with Harvey, J.). Project Management and Process Management: A Tale of Two Communities, International Research Network on Organizing by Projects June 22-24, 2015 London, UK.
Le document explore les champs de la gestion de projet et de la gestion des processus. Une comparaison est effectuée entre les paradigmes dominants de ces deux domaines. Un modèle intégré est proposé: modèle pertinent pour les communautés de pratiques ou de recherche.


Aubry, M., (en collaboration avec Jia, G., Müller, R., Brunet, M., Mou, Q., Liu, Y., et al.) The impact of sociological context on the early phases and the role of the PMO as a coordination mechanism: learning from construction megaprojects in China, International Research Network on Organizing by Projects June 22-24, 2015 London, UK.
Ce document fournit un cadre conceptuel pour étudier les mégaprojets et les bureaux de projets ; il trouve ses fondements dans: la théorie des conflits sociaux, les mécanismes de gouvernance, et, les organisations multi-bureaux de projet. L’étude empirique sera faite à partir de huit études de cas approfondies, dont quatre prévues en Chine


Brunet, M. & Aubry, M. The value of a governance framework: a conceptualization for public infrastructure projects, International Research Network on Organizing by Projects June 22-24, 2015 London, UK.
Au cours de la dernière décennie, certains gouvernements ont adopté des modèles de gouvernance afin d’améliorer la performance des projets d’infrastructure. Quel est l’intérêt d’un cadre de gouvernance pour un gouvernement? Reconnaissant l’importance des institutions, et en supposant un gouvernement démocratique, les principales raisons évoquées sont liées à une efficacité accrue, une légitimité et la responsabilité. Les principales contributions de cet article sont d’offrir des ponts conceptuels entre les domaines interdisciplinaires de l’administration publique et la gestion de projet, et de proposer un cadre conceptuel


Delerue, H., Drouin, N., Sicotte, H. Petit, Y.  Project termination: a project portfolio approach of drug discovery and development project in biopharmaceutical firms, International Research Network on Organizing by Projects June 22-24, 2015 London, UK.
La gestion d’un nouveau pipeline de produits est complexe et une série de compromis doit être fait entre la maximisation des rendements économiques attendus et la minimisation des risques. Les taux d’attrition restent très élevés. Cet article tente de comprendre les causes de ces taux. Il étudie l’impact des caractéristiques du portefeuille de projets sur l’arrêt des projets. Les résultats montrent qu’il existe un chemin de dépendance quant aux échecs et réussites relatifs au développement des technologies et que les caractéristiques des portefeuilles expliquent l’arrêt des projets. Cependant, les différentes formes d’interdépendance entre les projets n’ont pas toutes le même effet.


Bonneau, I., Hobbs, B., Bentein, K.  Shared Leadership in Project Teams, International Research Network on Organizing by Projects June 22-24, 2015 London, UK.
The goal of the present paper is to contribute to the understanding of leadership in project teams. It draws heavily on recent research from the field of organizational psychology, which posits that shared leadership is both empirically present in knowledge-based teams and an appropriate theoretical framework for studying them. An innovative methodology that incorporates both quantitative and qualitative methodologies and captures the evolution of the team and leadership within the team as it evolves over time has been developed and is tested here on a case study of a multidisciplinary project team

logo-insna

Bonneau, I. The application of social network analysis to understand shared leadership development across time, The International Network for Social Network Analysis Conference. 23-28 Juin, 2015 Brighton, UK.
The purpose of our study is to explore the development of shared leadership, as a dynamic process involving social network analysis. A time sensitive methodology that collects and analyses qualitative and quantitative data simultaneously and in a coordinated fashion has been developed. Social network theory is particularly well suited to the study of leadership in general and of shared leadership in particular because it emphasizes the relationships between individuals and the influence they exert on each other. The objective is to contribute to the understanding of shared leadership in project teams and to methodological developments. This research is one of a limited number of studies that has examined the development of shared leadership over time.

logo-apros

Drouin N., (en collaboration avec Müller, R., Vaagaasar, A. L., Nikolova, N., Sankaran, S.) 2015. The sociocognitive space for linking horizontal and vertical leadership, Asia-Pacific Researchers in Organisation Studies Conference 2015, December 9-11, 2015, Sydney, Australia
Leadership has become a central theme in the project management literature. Two major streams emerged, the person-centered or vertical stream, which focuses on the leadership role and skills of project managers, and the team-centered or horizontal stream, which, among others, recognizes the distributed forms of leadership in projects. Both streams are described separately in the literature. However, project reality has to deal with both forms of leadership simultaneously. Literature suggests that horizontal leadership supplements, but does not replace, vertical leadership. Even for that to happen, vertical leadership must provide sociocognitive space in the form of structures and shared frameworks for the team to engage in horizontal leadership. Little is known so far about the implementation of these sociocognitive spaces in projects. This conceptual paper addresses this shortcoming by developing propositions from existing literature to model the dynamics of the relationship between vertical and horizontal leadership.

logo-euram

Sicotte, H., Drouin, N. & Delerue, H. 2015. Performance of NDP projects : Measures from different sources, European Academy of Management, 17-20 June 2015, Warsaw, Poland.
This empirical study explores the comparability and appropriateness of results provided by several measures of NPD performance in three different phases of a research program. Performance measures were classified according to their type (multidimensional construct or aggregate), focus (project or product) and source of evaluation (e.g. team leaders, project members, R&D directors; CEO or R&D managers). Results point out that specific measures of NPD performance provide assessments that are not always comparable. S/F measure presents itself as a moderator since most of the relations change in strength between the two subgroups. The relation between effectiveness and efficiency is weakened in a failure project for all supplier respondents but not for the client representative. Overall, this relation stays quite the same for the supplier view over the three studies but not for the client who sees a constant relation over success and failure. As for the two other measures, correlation of product success with project evaluation is strong and negative for failure but not significant for successes.

logo-hicss

Simard, M. & Laberge, D. Project-Based Organizing: The Unexpected Trajectory of the Project to the Crisis.  System Sciences (HICSS), 2015 48th Hawaii International Conference on IEEE, 2015. p. 4426-4435.
Being in the field when a crisis occurs cannot be planned. According to the literature, it is in those moments that the structure becomes more evident. This case study provides an opportunity for such research, its particularity being that the crisis state develops following a sudden awareness about the project critical situation. This awareness is caused by the unexpected arrival of a new executive, forcing a rapid change in the analytical framework. This change, combined with radical actions taken by that individual, provokes swift changes in discourses followed by the outbreak of a crisis. Our results show how the development of unmanaged problems within the project, and the permanent organization, may gradually lead the project trajectory into a negative spin, until a crisis triggers. Furthermore, our reuse of some notions coming from the crisis management literature enables us to deeper our understanding of crises in projects.

logo-aib

Romero, A., (in collaboration with Marcellis-Warin, N. Lefebvre, E., Castro-Bendavid, L.) 2015. Technology acceptance, acceptability and appropriation, 15h Annual International Business Conference: Teaching, Research and Practice, Jacksonville, Florida, 2015
This paper attempts to go beyond technology adoption and diffusion by exploring the concepts of acceptance, acceptability and appropriation. These three concepts seem to be ill-defined and need some theoretical clarifications. Furthermore, they are rarely explored in past empirical research. The paper focuses on ICTs (information and communication technologies), and, more specifically, on RFID (Radio Frequency Identification). Do technology acceptance, acceptability and appropriation represent key concepts that should be considered to understand the implementation of RFID? The answer seems to be positive as two main observations arise from the empirical data. First, it could be stated that if technology is accepted, acceptable and appropriated, then it is fully used. By extension, acceptance, acceptability and appropriation could be significant not only in explaining the extent of use of a technology (partial use vs. full use), but also the reasons why a technology was initially adopted and then discarded. Second, empirical results reject the presence of a chronological order between the three concepts. For instance, appropriation does not follow acceptance, even initially. Rather, acceptance, acceptability and appropriation coexist at any time during the implementation process and the dynamic interplay between the three concepts needs to be further investigated.

logo-radma

Ben Abdallah, S., Therrien, P.-M., and, Sicotte, H. A Real Options Approach to Project Portfolio Management, R&D Management Conference, Pisa, June 23-26, 2015.
L’approche des options réelles permet d’évaluer l’efficacité, la facilité de mise en œuvre, et la qualité des informations obtenues par les praticiens et les experts non-financiers lors de la sélection des projets et de ses priorités. Une recherche-action a été menée au cours de laquelle les participants ont été interrogés pour identifier et analyser les processus de sélection et de hiérarchisation des projets dans un portefeuille en utilisant l’analyse des options réelles par rapport à l’analyse financière plus traditionnelle.